top of page

Initiation aux étapes de dégustation

Comment déguster un vin ? Quelles en sont les étapes ? Comment décrire un vin, avec quels vocabulaires ? Comment présenter un vin lors d’une dégustation ?


Toutes ces questions peuvent vous traverser l’esprit lorsque vous devez déguster un vin.

Ne vous inquiétez pas, nous allons vous donner les clés pour vous initier aux étapes de dégustation, vous allez pouvoir déguster comme un confirmé lors de vos prochaines visites en caves, événements et ainsi pouvoir impressionner vos convives !



étapes de dégustation


Les différentes étapes de la dégustation : l’œil, le nez et la bouche.


Une dégustation de vin, se fait dans un environnement dénué de toute odeur forte (parfum, huiles essentielles, etc..) afin de ne pas dénaturer les arômes du vin.


Il vous faut à disposition : un verre propre, ainsi qu’un support blanc (feuilles ou serviette en papier) qui permettra d’observer la couleur du vin.


On débute la dégustation par les vins blancs, puis les vins rosés, on termine par les vins rouges, afin de ne pas perturber le palais.



I- La robe


On observe la robe du vin en penchant son verre par-dessus une feuille blanche (ou serviette en papier) ainsi, on peut identifier sa couleur, sa limpidité et sa brillance.

Selon la robe, son intensité et ses reflets, vous allez pouvoir déterminer l’âge du vin :


(de jeune à vieux)

Pour les vins blancs : jaune citron - or - ambré

Pour les vins rouges : violacé - rubis - grenat - tuilé

Pour les vins rosés : rose - saumon - orange



II- Le nez


Cette étape va mettre en émoi, vos souvenirs, votre mémoire olfactive ainsi que vos goûts.


On retrouve 3 types d’arômes que l’on va pouvoir ressentir au nez et en bouche selon la qualité du vin et sa complexité : les arômes primaires, secondaires et tertiaires.

  • Les arômes primaires sont les saveurs dues au raisin, les arômes que vous allez sentir au premier nez.

  • Les arômes secondaires sont les saveurs dues aux étapes de vinification et de la fermentation alcoolique.

  • Et les arômes tertiaires sont les saveurs dues au vieillissement, à l’élevage.


Pour le premier nez : sans agiter le verre, vous allez humer le vin et déterminer les premiers arômes : floral, fruités, fruits verts, fruits rouges, fruits exotiques, agrumes, épices, etc.. Le vin peut être déjà très expressif, mais parfois, il est encore un peu fermé, pas de panique, car après avoir agité votre verre, afin de faire entrer de l’air dans celui-ci, le vin va s’oxygéner et donc s’ouvrir.


Vous allez pouvoir humer une seconde fois votre vin (le deuxième nez), les arômes seront alors plus perceptibles, plus précis comme le citron, le pamplemousse, la pomme, la poire, les fleurs, le jasmin, la rose, le poivron vert, le tabac, sous-bois, la vanille.



III- La bouche


En bouche, c’est une explosion de sensation, vous allez retrouver les arômes que vous avez sentis au nez, en découvrir de nouveaux, mais pas seulement.


Vous allez percevoir également, l’acidité du vin, qui fait saliver, elle peut être faible, moyenne ou élevée.


Les tannins, pour les vins rouges en majorité (sauf exception pour les vins oranges et certains rosés) proviennent des pépins et de la rafle (la partie végétale de la grappe). Durant la vinification, le jus macère avec ces éléments, ce qui permet d’en extraire les tannins. En bouche, ils donnent de l’astringence, une sensation de rugosité sur la langue, le palais et les gencives, ils peuvent être faibles, moyens à puissants.


Le corps, c’est une sensation qui se rapproche plus du toucher que du goût, comme une impression d’avoir une « balle » sur les joues et le palais qui se gonfle et vient tapisser votre bouche. Le corps du vin peut être léger, moyen et puissant.


La longueur en bouche, les Caudalies, sont une unité de mesure allant de 0 à 12 secondes. L’objectif est de compter après avoir avalé ou recraché le vin, le nombre de secondes où les aspects agréables du vin vous restent en bouche. Plus le vin est qualitatif plus il sera long.

0 : le vin est court.

12 : le vin est long en bouche.



Vous avez maintenant toutes les bases pour pouvoir déguster un vin et ainsi déterminer sa complexité et sa qualité. Après avoir dégusté, noté vos sensations et votre ressenti ainsi que les arômes perçus, vous allez pouvoir conclure et déterminer si d’une part le vin vous plaît, mais également s’il se rapproche de la qualité des vins que vous cherchez pour agrandir votre collection ou faire plaisir à un proche.


Découvrir un vin de cette façon, pour les plus gourmets d’entre vous, vous aideras dans l’élaboration de vos plats et ainsi créer des accords mets et vins qui raviront vos convives, nous vous en parlerons dans un prochain article.




L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page